SOCIAL MEDIA

Tarte rustique nectarines x framboises

22/08/2018
Me revoilà avec une nouvelle recette 100% saison.
En ce moment, j'ai envie de me remettre derrière les fourneaux et j'ai une petite passion pour les tartes salées et sucrées.
Toujours très simple à réaliser mais aussi très esthétique pour faire de jolies photos, une bonne tarte, c'est l'idéal.
Je vous propose donc aujourd'hui ma recette de tarte rustique aux nectarines et framboises du jardin.
La framboise apporte une petite touche d'acidité aux nectarines qui ne m'a absolument pas déplu. Et si vous n'êtes pas très framboise, vous pouvez remplacer par des mûres ou groseilles qui sont de saison (:
J'espère que cette recette vous plaira et la prochaine fois, je ferais une tarte salée (;

La recette :
*pâte sablée :
- 250g de farine
- 125g de sucre glace
- 125g de beurre doux coupé en morceaux
- 20g de maizena
- 1 oeuf entier

Mélangez tous les ingrédients dans votre robot.
Une fois la boule de pâte formée, laissez reposer 2h au frigo.

*la tarte :
- 5 nectarines
- quelques framboises (achetez une barquette)
- du sucre roux
- 1 jaune d'oeuf

Préchauffez votre four à 180°c.
Étalez la pâte à l'aide d'un rouleau sur une feuille de papier cuisson.
Choisissez de réaliser une pâte fine ou épaisse selon vos goûts et votre coup de rouleau !
Lavez les nectarines (gardez la peau) et coupez les en lamelles.
Lavez les framboises avec délicatesse (la framboise est fragile ;)).
Laissez une bordure de quelques centimètres et commencez à déposer les nectarines en cercle au milieu de la pâte et ajoutez les framboises (beaucoup ou pas, faites comme vous voulez).
Rabattez ensuite la pâte sur les fruits.
Badigeonnez la pâte du jaune d’œuf puis parsemez de sucre roux.
Enfournez le tout une vingtaine de minutes (à 180°c) afin que la tarte soit bien dorée.

Gaspacho pastèque x tomates noires

08/07/2018
De retour parmi vous ! Et oui, ça faisait bien longtemps... !
Avec ces températures très hautes, notre appétit réduit et nous sommes tous à la recherche de la fraîcheur.
J'ai récemment reçu le SuperBlender de chez KitchenAid et il me tardait de pouvoir enfin l'essayer. J'ai donc pensé à réaliser une soupe froide qui se consomme facilement quand il fait très chaud.
Il me restait de la pastèque et quelques tomates noires alors la recette m'a tout de suite sauté aux yeux :P
Une fois tous les ingrédients dans le blender, il suffit d'appuyer sur le bouton "ON" et la machine fait le travail. Et autant vous dire, que ce blender est juste FOU ! Pleins d'options, le rendu est génial, je suis vraiment fan. J'ai plus que hâte de réaliser une nouvelle recette avec.
En attendant, voici comment réaliser ce gaspacho qui, je l'espère, vous rafraichira un peu (;

La recette (pour 2 bols) :
- 220g de pastèque (sans pépins)
- 2 belles tomates noires (ou classiques)
- 1 tranche de pain de mie
- 3cl d'huile d'olive
- 1 petite échalote
- 3-4 feuilles de basilic
- Sel et poivre
- Feta, huile d'olive et basilic pour la décoration

Lavez les tomates, les couper grossièrement.
Coupez la pastèque en dés.
Ajoutez les tomates et la pastèque dans le blender avec le pain émietté, l'huile, le basilic et l'échalote épluchée.
Assaisonnez et mixez le tout.
Réservez au frais.
Lorsque vous dresserez le gaspacho, émiettez un peu de feta, arrosez légèrement d'huile d'olive et déposez les feuilles de basilic.
Dégustez aussitôt et extra frais !


Une balade à Gand

22/04/2018
Pour ceux qui me suivent sur Instagram, je reviens de 2 jours de balade à Gand, jolie ville de Belgique que j'avais envie de découvrir depuis longtemps.
J'ai découvert Gand (à prononcer comme un "gant") la première fois à travers les articles d'Estelle, Laëtitia et Anne. En voyant leurs photos, je m'imaginais flâner dans les rues pavées et je me suis dit "et bien, pourquoi pas y aller ?"
J'ai donc pris mes billets solo (oui, j'ai voyagé toute seule comme une grande) et je suis partie avec moi-même en mode Into the Wild (bon ok faut pas déconner) 2 jours à la découverte de cette ville.
Je n'avais pas préparé grand chose avant mon départ, ce n'est qu'une fois arrivée sur place que j'ai commencé à noter les endroits incontournables dans mon petit moleskine de voyage.
Tout peut se faire aisément à pied à Gand. A part le tram que j'ai pris de la gare pour me rendre à mon hôtel, j'ai tout parcouru à pied la suite de mon séjour.
J'avais réservé une chambre chez Room&Moor qui dispose également d'un coin coffee shop très sympa où j'ai pris un cappuccino le matin. Comptez environ 90€ (taxes incluses) pour une chambre simple.

La première journée, je suis restée aux alentours de l’hôtel, idéalement situé, pratiquement en plein cœur du centre ville.
Les endroits à ne pas louper :
- La Cathédrale de Saint-Bavon et son Agneau Mystique mondialement connu (en rénovation jusqu'en 2019)
- La halle municipale construite en 2012
- Le pont Saint-Michel qui vous offrira une des plus jolies vues de Gand
- Les quais de Graslei et Korenlei 
- Le Chateau des Comtes, dernier château médiéval de Flandre
- Le Beffroi, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO
Tous ces lieux sont très concentrés et sont les uns à côté des autres.
Cependant, je ne vous cache pas qu'après avoir fait le tour, j'ai très vite voulu m'extirper de la foule car il y a énormément de monde et beaucoup, mais beaucoup de touristes... !
- L'idéal est de s'éloigner un peu et commencer à parcourir les petits rues pavées et les canaux du quartier de Patershol
- Et s'engouffrer dans la ruelle Werregarenstraat pour commencer à apprécier le street art de la ville qui est très présent







Le deuxième jour, je suis retournée à Patershol car j'ai trouvé ça tellement mignon que je voulais aller plus loin dans la découverte et trouver les fameuses œuvres street art de Roa. Mais aussi me rendre à 30min du centre aux Docks de Gand (Grindbakken), un bâtiment désaffecté en plein air qui permet aux artistes de laisser libre court à leur imagination.
Pour tout vous dire, j'ai bien marché mais cela en valant largement le détour. C'est le moment que j'ai préféré de ces 2 jours. Toutes ces œuvres plus belles les unes des autres. Je suis même tombée sur des graffeurs en pleine création. Juste énorme ! Question photo, je m'en suis donnée à cœur joie, en plus, j'étais solo, aucun touriste, au poil !
Après y être restée un long moment, je suis repartie vers le centre en direction de Madam Bakser pour profiter d'une pâtisserie sans gluten et sans sucres raffinés avant de reprendre mon train.









Pour conclure, car j'ai essayé de vous la faire courte, Gand est une ville où il fait vraiment bon vivre. L'atmosphère est agréable et apaisante surtout lorsqu'on échappe du centre pour flâner dans les petites ruelles.
Fan de street art, foncez, vous ne serez absolument pas déçus. Pour ma part, je ne m'y connais pas du tout dans ce domaine mais j'ai été émerveillée.
Sur certains aspects, Gand m'a beaucoup rappelé Amsterdam. Surtout que comme dans la capitale néerlandaise, tous les locaux circulent en vélo. N'hésitez donc pas à louer un vélo pour vous balader autour de la ville.
Je retournerais à Gand avec grand plaisir pour en profiter davantage et cette fois-ci, tester un peu plus d'adresses culinaires car Gand est la capitale végétarienne européenne et cela doit valoir le détour.
Alors pour ceux qui s'y rendent très prochainement, j'attends avec grand plaisir vos retours ! Je suis un peu curieuse... (;